Il est formé tout d'abord d'une majorité de républicains modérés de la tendance du National (→ Lamartine, François Arago, Garnier-Pagès, Crémieux, Marie), amenés très vite à partager le pouvoir avec les représentants démocratiques du journal la Réforme. 25 février 1830 : La « bataille d’Hernani », Madeleine Gex-Le Verrier : la France en 1940 à l’usage des Anglais, La fin du régime de Vichy : le témoignage d’un diplomate suisse, Pierre Vermeren : « La République est morte ! Les « gilets jaunes » sont-ils les héritiers de la Commune de Paris ? C’est l’affirmation du « droit au travail » – titre d’un livre de 1849, signé de ce grand socialiste français. Nature Placard reproduisant le texte d’une déclaration du sous-préfet Léon Lerat après sa destitution par le gouvernement conservateur, aux habitants de l’arrondissement de Valognes, le 24 février 1849. Enfin quelques socialistes siègent, imposés par les insurgés (→ Louis Blanc, l'ouvrier Albert). La transition républicaine est assurée par le gouvernement provisoire de la République française constitué dès le soir du 24 février 1848.

Recueil complet des actes du Gouvernement provisoire (février, mars, avril, mai 1848) (1848) Proclamation du Gouvernement provisoire au Peuple français Un gouvernement rétrograde et oligarchique vient d'être renversé par l'héroïsme du Peuple de Paris [...] (1848) C’en est dès lors fini de la Monarchie de juillet : la deuxième République est en marche. », La revanche de la Chine sur les Occidentaux, Michel Winock : comment je suis devenu historien, Georges Bensoussan : « La haine du signe juif n’a pas disparu, elle a mué », Histoire de l’esclavage : persistance du grand tabou, François Sureau : « la parole réaliste qui pourrait nous rassembler est absente », Stéphane Bern : « Cinq mille églises en souffrance », Mona Ozouf : « Le nouveau monde n’a jamais réussi à éradiquer l’ancien », Brûler Harry Potter, censurer Autant en emporte le vent, déboulonner Churchill… Bienvenue dans le nouveau monde, Merkel – Macron : le face-à-face communicationnel sur la Covid-19, Le langage dans la ligne de l’idéologie : « La langue confisquée. proclamation du Gouvernement provisoire, le 24 février 1848 Le règne de Louis Philippe prit fin en 1848, pour une courte période républicaine; sur l'en- tête du passeport, figure la devise de la République française: Liberté, Egalité , Fraternité. Ce fut donc l’une de ses toutes premières décisions prises par la Deuxième République. Présidé par Dupont de l'Eure, le nouveau gouvernement proclame la république le 24 février à l'Hôtel de Ville et adopte des mesures d'ugence : Lamartine et deux . national. Finie la monarchie absolue de droit divin, place à un régime monarchique parlementaire. Le soir du 24 février, Alphonse de Lamartine (1790 – 1869) proclame la République à l’hôtel de ville de Paris. 23-24 avril : Élection de l’Assemblée constituante : victoire des républicains modérés. 1848 14 février - Le banquet parisien interdit par le préfet Le banquet prévu le 19 février à Paris en signe de protestation contre l’immobilisme du roi et de son gouvernement est interdit par le préfet de Paris. Depuis le début des années 1840, elle s’était progressivement affaiblie sous l’effet des crises économiques (crise agricole de 1844-1846, surtout crise financière et industrielle de l’automne 1847) et des scandales politico-juridiques. », 28 octobre 1886 : inauguration de la Statue de la Liberté, 27 octobre 1873 : La dernière tentative de restauration monarchique échoue en France, 26 octobre 1440 : Mort de « Barbe-Bleue », Robert d’Harcourt, témoin exigeant du « couple franco-allemand », 25 octobre 1555 : L’empereur Charles Quint abdique, 24 octobre 1648 : Signature des traités de Westphalie, 19 octobre 1781 : Capitulation de Yorktown, 13 octobre 1307 : Arrestation des Templiers, 12 octobre 1492 : Christophe Colomb découvre le Nouveau Monde, 11 octobre 1962 : Ouverture du Concile Vatican II, 10 octobre 19 ap. Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos archives. – le principe du droit du travail (création des ateliers nationaux pour les chômeurs) ; institution de la commission du gouvernement pour les travailleurs (→ Commission du Luxembourg) ; Lamartine proclame la République Le diable ! Renaud Girard : « Il n’y a pas à choisir entre la paix et la démocratie », Sophie Fontanel : « On assiste à une nouvelle révolution dans la mode », Claude Habib : « La galanterie était le soft power de la monarchie française », Marie-Louise d’Autriche : « une souveraine qui savait incarner la continuité du pouvoir », Génération « j’ai le droit » : « mai 1968 est l’aboutissement d’un dévoiement des droits de l’individu », Le collège Maïmonide : incarnation d’un communautarisme républicain, 18 décembre 1865 : Abolition de l’esclavage aux États-Unis, 15 décembre 1809 : Divorce de Napoléon et Joséphine, 7 décembre 1941 : Les Japonais attaquent Pearl Harbor, 6 décembre 1491 : Charles VIII épouse Anne de Bretagne, 5 décembre 1360 : Création d’une nouvelle monnaie, le franc, Marceline Loridan-Ivens et Dominique Schnapper : « Simone Veil et le judaïsme », 29 novembre 1922 : l’archéologue Carter ouvre le tombeau de Toutânkhamon, 27 novembre 511 : Mort de Clovis, Ier roi des Francs, 17 novembre 1558 : Élisabeth Ire monte sur le trône d’Angleterre, Patrick Boucheron : « L’histoire est diverse, plurielle et complexe », 10 novembre 1630 : Richelieu et la Journée des Dupes, Les trois grands récits qui ont forgé notre passé. Lire Victor Klemperer aujourd’hui » de Frédéric Joly, Génocide arménien : la mémoire des survivants, Quand le confinement est un défi aux pouvoirs en place, Hélène Carrère d’Encausse : « France-Russie, du mépris à l’alliance », Boris Cyrulnik : « L’enfant a évolué de la mort probable au triomphe malheureux », Ian Kershaw : « Les populistes actuels ne veulent pas entrer en conflit avec la démocratie », Deux mauvais remèdes pour une France vieillie et fatiguée, « Français et Allemands peuvent-ils se comprendre ? La décision d’abolir l’esclavage a donc été prise par le gouvernement provisoire à l’Hôtel de ville de Paris au lendemain même du jour de la proclamation de la République, le 24 février 1848. Sous l’impulsion des libéraux et des républicains, le peuple de Paris, à la suite d’une fusillade, se soulève et parvient à prendre le contrôle de la capitale. Proclamation de la République à l’Hôtel de Ville. socialistes (Louis Blanc et l'ouvrier Albert) - la province accepte la révolution parisienne (cf. Dans un article rédigé le 28 février 1848, Victor de Mars, secrétaire de la rédaction de la Revue publiait ses réactions « à chaud » sur la révolution qui venait d’avoir lieu quatre jours auparavant. Le même jour, dès 15 heures, la Seconde République est proclamée par Alphonse de Lamartine, entouré des révolutionnaires parisiens. – abolition de la peine de mort en matière politique. Lamartine en fait partie. Nouveau numéro : Quoi de neuf ? Le gouvernement provisoire est instauré. Les droits de l'homme peuvent-ils être une diplomatie ? Lors du Gouvernement provisoire de la République, lesrévoltes furent encore nombreuses malgré les mesures radicales adoptées par les républicains dans le but d’aboutir à un nouvel ordre social plus égalitaire. 2 visuals See. Bien qu’exprimant son enthousiasme pour les perspectives que ces changements politiques pourraient générer, l’éditorialiste espérait que l’ordre et surtout l’inviolabilité de la propriété privée seraient maintenus à tout prix. Le même jour, le gouvernement prov… Vive la République ! Louis-Philippe n’est pas roi de France mais roi des Français… Nouveau numéro : Quel héritage possible pour Mai 68 ? Proclamation du Gouvernement provisoire au Peuple français Un gouvernement rétrograde et oligarchique vient d'être renversé par l'héroïsme du Peuple de Paris [...] -- 1848 -- livre Gouvernement Provisoire 24 Février 1848 : [estampe] -- -- images. Ses membres sont désignés d'une façon inédite, par acclamation des Parisiens présents à l'Hôtel de Ville de Paris. 15 … Share Add this content Ajouter une note Print. « Au-delà des montagnes »… Où va la Chine ? Dimensions : … 24 février 1848. 2. 24 février 1848 : Proclamation de la Deuxième République Sous l’impulsion des libéraux et des républicains, le peuple de Paris, à la suite d’une fusillade, se soulève et … J.-C. : Naissance d’Auguste, premier empereur romain, 21 septembre 1966 : Décès de Paul Reynaud, 14 septembre 1759 : Mort du marquis Louis de Montcalm, Ernst Nolte : une réflexion marquante sur la pensée totalitaire, Syrie : « La France doit sortir de son aveuglement néoconservateur au plus vite », 2 août 1945 : Fin de la conférence de Potsdam, 28 juillet 1914 : Début de la Première Guerre mondiale, Géopolitique et marché de l’art contemporain, 27 juillet 1794 : Arrestation de Robespierre, 21 juillet 1861 : Début de la guerre de Sécession, Tuerie de Nice : halte aux débats stériles, 12 juillet 1790 : L’Assemblée constituante vote la Constitution civile du clergé, 8 juillet 1962 : Adenauer et de Gaulle à Reims, 6 juillet 969 : Les Fatimides fondent le Caire, Pour aimer l’Europe, il faut aimer la France, 10 juin 1944 : Massacre d’Oradour-sur-Glane, Juifs de France : une communauté dans la tourmente, 24 mai 1743 – Naissance de Jean-Paul Marat, 29 avril 1945 : Les Françaises votent pour la première fois, Les discours d’Obama, jalons pour l’Histoire, 27 avril 1848 : Abolition de l’esclavage en France, 5 avril 1722 : Découverte de l’île de Pâques, 1er avril 2014 : Décès de Jacques Le Goff, 25 mars 421 : Fondation légendaire de Venise, 18 mars 1962 : Signature des accords d’Evian, 15 mars 44 av. Gouvernement constitué, à la suite de la chute de la monarchie de Juillet, après les journées révolutionnaires des 22, 23 et 24 février 1848. Les personnages clefs de la Deuxième République et du Second Empire. Pierre Nora : « L’histoire en France a été le nerf de l’unité nationale », Fichiers Kennedy : « la personnalité de JFK est un terreau extraordinaire pour le complot ». Nouveau numéro : faut-il supprimer le roman national ? Nouveau numéro : que reste-t-il du communisme ? Le 24 février 1848, il refuse la perspective d’une régence proposée par Dupin et soutient la formation d’un gouvernement provisoire. », Mein Kampf en France dans l’entre-deux-guerres : un imbroglio éditorial, Victor Klemperer, un philologue des sombres temps, Erdoğan, nouveau « héros » des quartiers français, Histoire et stratégie des Frères musulmans, L‘esprit français : « Provisoirement fini… mais éternel », Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut : la France juive, L’humour français à l’époque des nouveaux « agélastes », Tour de France : Coppi, Merckx, Thévenet, Simon… souvenirs de maillots jaunes, Tour de France : Luis Ocaña, « un soleil noir », Albert Camus – Nicola Chiaromonte : une amitié fraternelle, Tour de France : « La naissance du maillot jaune relève de la mythologie », Jean Tulard : « On en revient toujours à Napoléon ! Un Gouvernement provisoire, sorti d'acclamation et d'urgence par la voix du Peuple et des Députés des départements dans la séance du 24 février/ dernier, est investi momentanément du soin d'assurer et d'organiser la victoire nationale; il est composé de/ MM. Louis-Philippe refusant de faire tirer sur les Parisiens, est donc contraint d’abdiquer en faveur de son petit-fils, Philippe d’Orléans, le 24 février 1848. 27-29 février : Institution des ateliers nationaux. Membres du gouvernement provisoire, journées des 22, 23, 24 février 1848. Le quotidien en couleurs de Michel Pastoureau, Michel Eltchaninoff : « Emmanuel Macron voulait voir s’il peut faire confiance à Vladimir Poutine ». 6 janvier 1412 : Naissance de Jeanne d’Arc, 27 novembre 1985 : Décès de Fernand Braudel, 18 novembre 1793 : Ouverture du musée du Louvre, Milan Kundera : « Ma passion pour la culture de la France », « L’amitié franco-américaine » selon Jean de Lattre de Tassigny, Georges Bernanos : « La vocation spirituelle de la France », La tortue qui se prenait pour un lièvre. – rétablissement de la liberté de réunion et de la presse ; - formation d'un gouvernement provisoire, où siègeront e.a. Alphonse de LAMARTINE (1790-1869), chef du gouvernement provisoire, derniers mots de son discours du 25 février 1848 Son lyrisme fait merveille, aux grandes heures du siècle romantique. (Photo :Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848, Henri Félix Emmanuel Philippoteaux / Wikipedia), Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Le hijab, le serre-tête et la République : éloge de l’hystérie, Une reine d’hier : Manouche la truculente, « La France a inventé et idéalisé une passion pour l’Alsace-Lorraine », Lin Zhao : poétesse, héroïne de la liberté et martyre, La double impasse technocratique et démagogique, Un sorcier moderne, le fakir Birman : de l’astrologie aux dessous féminins, Bat Ye’or : « Le djihad contre les juifs est aussi une guerre contre l’Europe », Emmanuel Macron, l’itinérance mémorielle et les leçons de l’histoire, « Le sacré ne se décrète pas, il s’incarne dans le réel », Francophonie, Aznavour, révolution de velours : l’été indien de Erevan, Yves Lacoste : « La géographie est à nouveau valorisée ». Cependant, l'Assemblée élue le 23 avril est composée de conservateurs et, le 10 mai, le Gouvernement provisoire cède la place à une Commission exécutive. « Le train est une scène de théâtre et de cinéma qui inspire tous les écrivains », Jean-Louis Faure sculpte et ausculte avec gourmandise les travers de l’Histoire, Emmanuel Todd : « Aujourd’hui, les femmes sont plus éduquées que les hommes ». – instauration du suffrage universel (2 mars), cependant réservé aux hommes de plus de 21 ans ; JC : Assassinat de Jules César, 11 mars 1985 : Gorbatchev à la tête de l’URSS, 3 mars 1924 : Les députés turcs abolissent le califat, 2 mars 1760 : Naissance de Camille Desmoulins, 15 février 1794 : Adoption du drapeau tricolore comme pavillon national de la France, 11 février 1945 : Clôture de la conférence de Yalta, 1er février 1954 : Appel de l’abbé Pierre, 29 janvier 1635 : Fondation de l’Académie française, 14 janvier 1930 : Construction de la ligne Maginot, 11 janvier 1907 : Naissance de Pierre Mendès France. Défilé du 14 juillet : "Un président qui déciderait…. », Michelet et la Révolution française dans la Pléiade, Notre-Dame : « Victor Hugo a restauré l’âme de la cathédrale pour en faire celle du peuple », Plaidoyer pour sauver les églises de France, Le culte dévastateur du « bon vieux temps », La France et le génocide des Tutsis du Rwanda : devoir de mémoire et devoir de vérité, Pathologies médiatiques, pathologies françaises. Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos archives. Les champs obligatoires sont indiqués avec *, Lamartine devant l’Hôtel de Ville de Paris le 25 février 1848, Henri Félix Emmanuel Philippoteaux / Wikipedia), Nouveau numéro : les pièges des droits de l'homme, Les fondateurs de la Ve République et le mode de scrutin. Faut-il interdire de médias Éric Zemmour, les islamogauchistes, les rappeurs et Depardieu ? La veille, 24 février, il a accepté la proclamation de la République comme un fait accompli. Simone Veil au Panthéon : un hommage tronqué ? – scolarisation obligatoire jusqu'à 14 ans ; Ayant joué un rôle éminent dans la Révolution de février 1848 - il fut membre du gouvernement provisoire - Lamartine, député à l'Assemblée nationale élue les 23 et 24 avril 1848, intervient dans la discussion du projet de Constitution dont l'ambition est d'assurer à la France de "marcher plus librement dans la voie du progrès et de la civilisation". La révolution des 22, 23 et 24 février 1848 balaie la monarchie de Juillet et met en place la république. – abolition de l'esclavage (tous les habitants des colonies devenant des citoyens à part entière) ; Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Campant sur leur position, ils provoquent la révolution de février 1848. Histoire de France contemporaine depuis la Révolution jusqu’à la paix de 1919, volume VI (1921), Ernest Lavisse, Philippe Sagnac. Un gouvernement provisoire s'installe à l'Hôtel de Ville de Paris, composé de républicains et de socialistes. Tous les membres du gouvernement, animé par Lamartine, sont au fond des républicains modérés, hostiles à la violence et aux bouleversements sociaux. LA REVOLUTION DE 1848 1 La Révolution française de 1848 est la seconde révolution française du XIXe siècle ; elle se déroule à Paris les 23, 24 et 25 février 1848. q. à dr. Gouvernement provisoire 24 Février 1848 Gouvernement provisoire 24 Février 1848 Gouvernement provisoire 24 Février République française, Membres du pouvoir exécutif Membres du Gouvernement Provisoire Gouvernement provisoire 24 Février 1848 Gouvernement Provisoire Hervé Juvin : « La survie de l’humanité est en jeu », Mai 68 : sens et non-sens d’une commémoration, Jean-François Kahn : « À gauche comme à droite, Mai 68 est un mythe reconstruit », François-Xavier Bellamy : « Le désir de transmettre a disparu, mais la soif de recevoir reste intacte ». Louis-Philippe est contraint d’abdiquer le 24. Vers 20 heures, un gouvernement provisoire est mis en place, mettant ainsi fin à la Monarchie de Juillet. 4 septembre 1870 : Proclamation de la IIIe République, marquant ainsi la fin du Second Empire. Éditeur : Paris, Bulla Frères et Jouy, rue Tiquetonne 18, et chez Rosselin, quai Voltaire 21. J-C. : Fondation légendaire de Rome, 20 avril 1534 : Départ de Jacques Cartier pour le Canada, 5 avril 1794 : Danton et Desmoulins sont guillotinés, Le jardin, reflet des cultures et de l’Histoire, 24 mars 1860 : Le duché de Savoie et le comté de Nice sont cédés à la France, L’islam de France, les femmes et la République, 21 mars 1965 : Début de la troisième et dernière marche de Selma, 17 mars 1959 : Le dalaï-lama fuit le Tibet, « Lénine, une autre histoire de la Révolution russe », le documentaire d’Arte à revoir, Nouveau numéro : de Gaulle, les 100 jours qui ont changé la France, 13 mars 1954 : Les troupes du Viêt Minh donnent l’assaut à Diên Biên Phu, 9 mars 1776 : Publication de la Richesse des nations d’Adam Smith, 8 mars 1917 : Début de la révolution de Février et de la chute du tsarisme, 7 mars 1962 : Début des négociations franco-algériennes débouchant sur les accords d’Évian, 24 février 1956 : Rapport de Khrouchtchev au XXe Congrès du Parti communiste, 23 février 1766 : La Lorraine devient française, 13 février 1820 : Le duc de Berry est assassiné, 10 février 1763 : Fin de la Guerre de Sept Ans, la France renonce au Québec, 9 février 1936 : Décès de l’historien Jacques Bainville, 8 février 1867 : Naissance de l’Autriche-Hongrie, 2 février 1652 : Fin de la Fronde des Princes, 1er février 1328 : Fin de la lignée des Capétiens directs, Tuer et mourir au nom de Dieu au temps des guerres de religion, Rémi Brague : « Nos sociétés ne prennent pas la religion au sérieux », « Bons mots » et « petites phrases » : la politique pour tous, 9 janvier 1873 : Napoléon III meurt en exil, 6 janvier 1412 : Naissance de Jeanne d’Arc à Domrémy, 23 décembre 1865 : Naissance de l’Union latine, première union monétaire de l’histoire, 22 décembre 1666 : Naissance de l’Académie royale des sciences, 21 décembre 1958 : Le général de Gaulle est élu Président de la République, Noël 2016 : bûches, embûches et glissades, 19 décembre 1946 : Début de la guerre d’Indochine, 15 décembre 1840 : Le retour des cendres de l’Empereur, 14 décembre 1553 : Naissance du roi Henri IV, 13 décembre 1545 : Concile de Trente et Contre-Réforme, 6 décembre 1491 : Mariage de Charles VIII et Anne de Bretagne, Matteo Renzi et Manuel Valls : la leçon du Toscan au Catalan, Tocqueville, les Français et les passions démocratiques, 1er décembre 1918 : Naissance de la Roumanie, 29 novembre 1945 : Tito arrive au pouvoir en Yougoslavie, 25 novembre 1174 : Saladin unifie les pays arabes, 24 novembre 1859 : Darwin publie « L’Origine des espèces », 18 novembre 1803 : Les Français chassés d’Haïti, 16 novembre 1919 : Le Bloc national arrive au pouvoir, 11 novembre 1918 : l’armistice met fin à la Grande Guerre, En réponse à la victoire de Donald Trump, « Make Europe great again », 10 novembre 1938 : Mort de Moustafa Kémal Atatürk, 9 novembre 1970 : Mort du général de Gaulle, 7 novembre 1879 : Naissance de Léon Trotsky, 4 novembre 1956 : Les chars soviétiques entrent dans Budapest, Franz Rosenzweig ou le commencement d’un autre commencement, 3 novembre 1867 : Giuseppe Garibaldi et 7000 chemises rouges sont défaits à Mentana, 31 octobre 2009 : mort de Claude Lévi-Strauss, « En France, on n’a plus le droit de rien dire !